Al-Qods : 4 soldats tués dans une attaque contre les troupes d’occupation

dimanche 8 janvier 2017 / 5h:10
Ma'an News
Photo : Ma'anImages
Ma’an NewsUn Palestinien a été abattu par les forces israéliennes d’occupation après avoir conduit un camion dans un groupe de soldats israéliens, tuant quatre soldats et blessant au moins 13 autres personnes ce dimanche après-midi à un arrêt d’autobus dans la colonie israélienne et illégale de Talpiyyot-Est.

Un porte-parole de la police israélienne a confirmé dans une déclaration que le « terroriste » a été abattu après avoir exécuté ce qu’elle a qualifié d’attaque délibérée.

Des sources ont identifié le conducteur assassiné comme étant Fadi Ahmad Hamdan al-Qunbar, âgé de 28 ans du quartier voisin de Jérusalem-Est de Jabal al-Mukabbir.

Le service médical d’urgence d’Israël (MDA), a déclaré que les soldats israéliens tués étaient dans la vingtaine. Selon les médias israéliens, trois étaient des femmes et le quatrième était un homme.

Le MDA a ajouté que 13 autres ont été blessés, dont trois sont dans un état critique. Ils ont tous été évacués vers l’hôpital israélien de Shaare Zedek à Jérusalem. On ne sait pas s’il se trouvait des civils parmi les blessés.

La police israélienne a déclaré qu’un camion avec des plaques d’immatriculation israéliennes est sorti de sa voie et a renversé les gens qui descendaient d’un bus – plus tard révélé être un groupe de soldats israéliens en uniforme – à proximité d’une colonie qui surplombe la vieille ville de Jérusalem-Est. Un certain nombre de personnes sont restées bloquées sous le camion et trois des blessés ont dû en être extraits par l’utilisation d’une grue.

La police israélienne a signalé avoir imposé de fortes mesures de contrôle dans toute la zone de Jérusalem et des enquêtes étaient en cours. Le chef de la police israélienne Roni Alsheich a déclaré aux journalistes qu’il n’y avait pas eu d’avertissement préalable avant l’attaque.

La police israélienne a annoncé plus tard une censure de l’information à destination des médias israéliens sur tous les détails de l’attaque, y compris l’identité d’éventuels suspects.

La colonie juive et illégale de Talpiyyot-Est est également connue sous le nome de Armon Hanatziv et est située juste à l’ouest de Jabal al-Mukabbir.

Le coordinateur des Nations Unies Nickolay Mladenov a condamné l’attaque en disant qu’il était « répréhensible que certains choisissent de glorifier de tels actes qui sapent la possibilité d’un avenir pacifique pour les Palestiniens et les Israéliens. Il n’y a rien d’héroïque dans de telles actions ».

« J’exhorte tous à condamner la violence et l’incitation [à la résistance], à maintenir le calme et à faire tout leur possible pour éviter une nouvelle escalade », a ajouté Mladenov.

Le maire israélien de Jérusalem, Nir Barkat, a réagi à l’attentat et le Jerusalem Post l’a cité en ces termes: « Il n’y a pas de limite à la cruauté des terroristes prêts à utiliser tous les moyens possibles pour assassiner des juifs et endommager la vie quotidienne dans la capitale d’Israël », faisant référence à la prétention d’Israël de faire de Jérusalem sa capitale exclusive.

« Ceux qui incitent et soufflent sur le feu, et ceux qui soutiennent la terreur, doivent payer un prix élevé », a ajouté Barkat.

Pendant ce temps, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré que l’agresseur palestinien tué était « par tous les signes partisan de l’État islamique », sans préciser les éléments qui ont mené à cette affirmation.

En attendant, le Hamas a publié une déclaration en arabe sur les médias sociaux, dans laquelle il a salué « l’attaque de camion héroïque et courageuse à Jérusalem qui survient comme une réaction naturelle aux crimes de l’occupation israélienne ».

Depuis le début d’une vague d’agitation en octobre 2015, marquée en grande partie par des attaques à l’arme blanche par des Palestiniens contre des soldats et des policiers israéliens, plusieurs attentats délibérés ont été commis. Cependant, la version des événements des autorités israéliennes a été contestée dans un certain nombre de cas, des responsables israéliens devant admettre plus tard que dans plusieurs cas les soi-disant « attaques terroristes » étaient en fait des accidents de la circulation.

Cependant, le site d’information israélien Ynet a cité un témoin disant qu’après que le camion ait heurté le groupe de soldats, les forces israéliennes ont tiré sur le conducteur qui a alors manœuvré son camion et est passé à nouveau sur les soldats. Une vidéo publiée plus tard sur les médias israéliens disait montrer le moment où le camion a percuté les militaires.

8 janvier 2017 – Ma’an News – Traduction : Chronique de Palestine

image_pdfimage_print
Posté par le dimanche 8 janvier 2017 . inséré dans Articles, Slider . Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0 . Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

Leave a Comment

Please insert the correct number.

Support Palestine Chronicle
Soutenez Chronique de Palestine
Nous apprécions grandement votre soutien. The Palestine Chronicle (version française : Chronique de Palestine) est une organisation sans but lucratif 501(c)3 (code fédéral des impôts américain).
Subscribe to Newsletter
Entrez votre adresse email pour vous inscrire à notre liste de diffusion.
Email:

Résistant en Palestine

Résistant en Palestine – Une histoire vraie de Gaza

La deuxième Intifada palestinienne

La deuxième Intifada palestinienne

Sabra et Chatila

Sabra et Chatila, au coeur du massacre

Jerusalem Hotel

Jerusalem Hotel
Disclaimer RSS Feed Contact us Donation Popup
© Copyright 1999-2017 PalestineChronicle.com. All rights reserved
Powered By MediaSeniors