Les forces d’occupation ont kidnappé 420 Palestiniens durant le mois de février

lundi 6 mars 2017 / 6h:46
Kidnappings
Les troupes d'occupation se livrent à des violences quotidiennes contre les jeunes palestiniens en particulier, pratiquant enlèvements et incarcérations en dehors de toute légalité - Photo : Faiz Abu Rmeleh ActiveStills
Ma’an News – Les forces israéliennes ont kidnappé 420 Palestiniens au cours du mois de février, dont 70 mineurs et 22 femmes et jeuns filles, selon un communiqué publié samedi par le Centre d’études des prisonniers palestiniens.

Le Centre d’études a indiqué dans son rapport mensuel que 12 des kidnappings ont eu lieu dans la bande de Gaza assiégée, dont cinq pêcheurs dont les bateaux ont été détruits par les forces israéliennes avant leur détention, deux qui ont été détenus au passage de Beit Hanoun et cinq qui ont été détenus après qu’Israël ait prétendu qu’ils aient essayé de traverser la clôture servant de frontière entre l’enclave assiégée et Israël.

Un journaliste était également parmi les détenus, identifié par le centre comme Humam Muhammad Hantash d’un quartier d’Hébron en Cisjordanie occupée. Il a été placé en détention administrative, une pratique israélienne largement condamnée, qui est un emprisonnement sans inculpation ni jugement fondé sur des preuves non divulguées.

Le Centre a ajouté que 88 ordonnances de détention administrative ont été rendues par les tribunaux israéliens dans la même période, dont 23 ont été émis pour la première fois tandis que 65 ont été renouvelés. Entre-temps, 32 ordonnances de détention administrative ont été rendues contre des Palestiniens d’Hébron.

Alors que les autorités israéliennes prétendent que la retenue des preuves pendant la détention administrative, qui autorise la détention pour des intervalles de trois à six mois indéfiniment renouvelables, est essentielle pour les préoccupations de sécurité de l’État, les groupes de défense des droits de l’homme ont toujours affirmé que cette politique permet aux autorités israéliennes de détenir des Palestiniens pour une durée indéterminée, sans fournir de preuves qui pourraient justifier leur détention.

Des groupes de défense des droits de l’homme affirment que la politique de détention administrative d’Israël a également été utilisée comme une tentative de perturber les processus politiques et sociaux palestiniens, en ciblant notamment les responsables politiques, les militants et journalistes palestiniens.

Selon Addameer, en janvier de cette année, 6500 Palestiniens étaient détenus dans des prisons israéliennes, dont 536 étaient emprisonnés sous le régime de la détention administrative.

4 mars 2017 – Ma’an News – Traduction : Chronique de Palestine

image_pdfimage_print
Posté par le lundi 6 mars 2017 . inséré dans Articles, Prisonniers, Slider . Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0 . Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

Leave a Comment

Please insert the correct number.

Support Palestine Chronicle
Soutenez Chronique de Palestine
Nous apprécions grandement votre soutien. The Palestine Chronicle (version française : Chronique de Palestine) est une organisation sans but lucratif 501(c)3 (code fédéral des impôts américain).
Subscribe to Newsletter
Entrez votre adresse email pour vous inscrire à notre liste de diffusion.
Email:

Résistant en Palestine

Résistant en Palestine – Une histoire vraie de Gaza

La deuxième Intifada palestinienne

La deuxième Intifada palestinienne

Palestine : Plus d’un siècle de dépossession

 Palestine : Plus d’un siècle de dépossession

Palestine : Plus d’un siècle de dépossession

Sabra et Chatila

Sabra et Chatila, au coeur du massacre

Le chemin de la Cour – Les dirigeants israéliens devant la Cour Pénale Internationale

Le chemin de la Cour – Les dirigeants israéliens devant la Cour Pénale Internationale
Disclaimer RSS Feed Contact us Donation Popup
© Copyright 1999-2017 PalestineChronicle.com. All rights reserved
Powered By MediaSeniors