Imad Barghouthi : « Je suis redevable à tous ceux qui m’ont soutenu »

vendredi 30 décembre 2016 / 7h:04
Imad Barghouti
Imad Barghouti, physicien, est professeur à l'université al-Qods - Photo : via Facebook
Imad Barghouthi Encore une fois, je suis redevable à vous et à plusieurs organisations de la communauté scientifique internationale pour votre support déclaré lors de ma deuxième détention par les autorités israéliennes.

J’aimerais profiter de cette occasion, non seulement pour exprimer ma profonde gratitude et celle de ma famille pour le soutien que j’ai reçu, mais aussi pour rappeler le soutien dont ont besoin les prisonniers palestiniens dans leur lutte pour la libération. Universitaires ou non, nous sommes tous pris dans le même cycle perpétuel de répression et d’attaques.

J’ai été très heureux d’apprendre, en prison, que des physiciens du monde entier avaient créé l' »École palestinienne de physique avancée » et créé un groupe international appelé « Scientifiques pour la Palestine » afin soutenir la science en Palestine et d’aider à l’intégration de la Palestine dans la communauté scientifique internationale. Alors que ce soutien est admirable, il ne peut exister indépendamment de la totalité de notre réalité en tant que Palestiniens vivant sous ce qui semble maintenant être une occupation sans limite dans le temps.

Selon Addameer, le groupe de défense des prisonniers palestiniens, les autorités d’occupation israéliennes détiennent actuellement quelque 700 Palestiniens sous le régime de la détention administrative, ce qui signifie que ces personnes sont détenues sur la base d’accusations tenues secrètes, pour des périodes renouvelables indéfiniment.

Mais Israël comprend maintenant que de telles pratiques peuvent produire une publicité aux effets négatifs pour son image, comme cela s’est produit dans mon cas lorsque j’ai été incarcéré en décembre 2014. Cette fois-ci, j’ai été initialement condamné à une détention administrative sans inculpation ni jugement. Après votre forte protestation à tous, j’ai été transféré vers les tribunaux militaires, où j’ai été accusé d' »incitation » dans mes messages sur les médias sociaux.

Ce qu’il est important de comprendre, c’est que la loi militaire en vertu de laquelle les Palestiniens en Cisjordanie sont poursuivis, n’accorde pas le droit à une procédure régulière consacrée en droit civil. Les ordres militaires priment toujours sur le droit israélien et international. Les détentions administratives sont les manifestations les plus flagrantes de ce système, mais le système de mise en accusation de la part des autorités israéliennes n’est pas moins injuste parce qu’il repose sur l’apartheid et l’occupation.

Les pratiques répressives cruelles à l’encontre des Arabes palestiniens, non seulement en Cisjordanie et à Gaza, mais aussi en Israël, ont été très bien documentées. En Israël, par exemple, le dirigeant politique palestinien Sheikh Raed Salah, condamné pour « incitation à la violence et au terrorisme » en octobre 2015, est en grève de la faim pour protester contre son isolement, où il a été placé peu de temps après son arrestation, ainsi que contre les mauvais traitements imposés par ses ravisseurs. Des centaines de Palestiniens ont été accusés d' »incitation » et emprisonnés pour avoir simplement publié sur Facebook et les médias sociaux sur la politique et l’occupation de la Palestine.

Comme le disait le Dr Gregory Shupak, de l’Université de Guelph au Canada : « Le peuple de la Palestine historique ne pourra connaître la justice qu’à la condition que tous ses habitants vivent en parfaite égalité ».

Liens et appels de référence

– Journal Nature : Israel must release Palestinian physicist

– Des associations européennes exigent la libération : du professor emprisonné Imad Barghouthi « Samidoun a commencé à alerter la communauté scientifique internationale sur la nouvelle détention en Israël du Professeur Barghouthi »

– Le University and College Union, représentant plus de 100 000 universitaires, ont voté une résolution la semaine dernière en soutien à Imad

Pétition internationale : An Open Letter on Behalf of Professor Imad Ahmad Barghouthi

– Des organisations universitaires et européennes envoient une lettre au « European Commissioner for Research, Science and Innovation », demandant une action sur le cas du Docteur Barghouthi. Cette lettre est le produit d’une rédaction commune entre l’US Academic and Cultural Boycott of Israel (USACBI) et l’Association of Academics for the Respect of International Law in Palestine (AURDIP).

Carol Valoris et le Committee of Concerned Scientists ont envoyé la lettre suivante à Netanyahu pour exiger que Imad soit mis en accusation ou libéré. Palestinian Astro-Physicist Detained at Israeli Checkpoint for a Second Time

20 décembre 2016 – Transmis par l’auteur – Traduction : Chronique de Palestine

image_pdfimage_print
Posté par le vendredi 30 décembre 2016 . inséré dans Articles, Prisonniers, Slider . Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0 . Les commentaires et les pings sont actuellement fermés.
Support Palestine Chronicle
Soutenez Chronique de Palestine
Nous apprécions grandement votre soutien. The Palestine Chronicle (version française : Chronique de Palestine) est une organisation sans but lucratif 501(c)3 (code fédéral des impôts américain).
Subscribe to Newsletter
Entrez votre adresse email pour vous inscrire à notre liste de diffusion.
Email:

Résistant en Palestine

Résistant en Palestine – Une histoire vraie de Gaza

La deuxième Intifada palestinienne

La deuxième Intifada palestinienne

Palestine : Plus d’un siècle de dépossession

 Palestine : Plus d’un siècle de dépossession

Palestine : Plus d’un siècle de dépossession

Sabra et Chatila

Sabra et Chatila, au coeur du massacre

Le chemin de la Cour – Les dirigeants israéliens devant la Cour Pénale Internationale

Le chemin de la Cour – Les dirigeants israéliens devant la Cour Pénale Internationale
Disclaimer RSS Feed Contact us Donation Popup
© Copyright 1999-2017 PalestineChronicle.com. All rights reserved
Powered By MediaSeniors