« Jour de colère » : des dizaines de Palestiniens blessés par les troupes israéliennes d’occupation

samedi 29 avril 2017 / 5h:21
Photo : Ma'anImages
Cisjordanie, 28 avril 2017 - Photo : Ma'anImages
Ma’an NewsDes affrontements ont éclaté vendredi à travers la Cisjordanie occupée, avec plusieurs Palestiniens blessés, durant ce que les Palestiniens ont appelé « le Jour de colère » – initialement à l’initiative du mouvement du Fatah – en appui aux prisonniers palestiniens en grève de la faim qui sont entrés dans le 12ème jour de leur mouvement massif de protestation le même jour.

Les forces israéliennes d’occupation ont tiré une débauche de grenades à gaz lacrymogènes, des balles en acier recouvertes de caoutchouc et des balles réelles lors des affrontements qui ont éclaté après les prières du vendredi dans les villes, les villages et les camps de réfugiés de divers districts de Cisjordanie.

District de Ramallah

Plusieurs jeunes palestiniens ont été blessés tandis que d’autres manifestants souffraient des sévères inhalations de gaz lacrymogène pendant les affrontements à travers les districts de Ramallah et al-Bireh.

Une marche a débuté depuis le village de Nabi Saleh, dans le nord-ouest de Ramallah, en solidarité avec les Palestiniens en grève de la faim. Les forces israéliennes ont tiré des grenades de gaz lacrymogène et à balles réelles sur les manifestants, blessant trois Palestiniens.

Les habitants de Nabi Saleh ont déclaré à Ma’an que les forces israéliennes tiraient sur les manifestants avec des balles « tutu » normalement interdites, qui explosent une fois qu’elles sont en contact avec le corps.

Des sources du Croissant-Rouge palestinien ont déclaré qu’un jeune avait été blessé à la tête avec une grenade à gaz lacrymogène tandis que deux autres étaient blessés aux jambes avec des balles explosives.

Pendant ce temps, des dizaines de Palestiniens ont souffert d’une grave inhalation de gaz lacrymogène lors des affrontements qui ont éclaté entre des jeunes Palestiniens et des soldats israéliens près de la prison d’Ofer dans l’ouest de Ramallah et à l’entrée nord de Silwad, à l’est de Ramallah. Des témoins ont déclaré que trois Palestiniens ont été blessés avec des balles recouvertes de caoutchouc.

À Silwad, un Palestinien a été blessé par un tir direct à la jambe, tandis que d’autres ont subi des inhalations de gaz lacrymogènes, alors que les forces israéliennes tiraient à balles réelles, des balles en caoutchouc, des bombes sonores et des grenades de gaz lacrymogènes lors des affrontements violents dans le secteur.

Dans le village de Sinjil, dans le nord de Ramallah, des jeunes Palestiniens ont jeté des pierres sur des véhicules de colons israéliens qui passaient par la route principale près du village, causant des dommages aux véhicules, alors que les soldats israéliens avaient fermé toutes les routes menant au village et installé des barrages militaires sur la route principale voisine qui relie le village aux districts de Naplouse et de Ramallah.

Au barrage militaire de Qalandiya, qui relie Ramallah à la Jérusalem-Est occupée, les forces israéliennes ont dispersé une marche de solidarité avec des tirs à balles réelles et des balles en acier recouvertes de caoutchouc, faisant quatre blessés par balles et deux blessés avec des balles de caoutchouc, selon des témoins.

Les soldats israéliens ont également tiré des bombes à gaz lacrymogènes et des grenades étourdissantes en direction des jeunes manifestants alors que les forces d’occupation avaient bouclé le poste de contrôle et empêché tous les piétons et les véhicules de passer.

Dans le village de Bilin, la marche hebdomadaire a été lancée depuis le village et s’est dirigée vers le mur d’apartheid israélien, avec la participation de Palestiniens et de militants étrangers.

Les manifestants portaient des photos de Palestiniens emprisonnés en Israël et criaient des slogans appelant à l’unité nationale, à la fin de l’occupation et à la libération de tous les prisonniers palestiniens des prisons israéliennes.

Les manifestants palestiniens ont jeté des pierres vers les orces israéliennes d’occupation pendant la marche et ont mis le feu à des pneus en caoutchouc à la porte du mur de séparation.

District de Naplouse

Des affrontements ont éclaté au carrefour de Beita au sud de la ville de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie, après les prières du vendredi. Des centaines de fidèles palestiniens ont participé à la journée de solidarité avec les prisonniers en grève de la faim.

Photo : MaanImages

Photo : MaanImages

Les forces israéliennes ont tiré des dizaines de bombes lacrymogènes et de balles en acier recouvertes de caoutchouc contre des Palestiniens, tandis que les jeunes jetaient des pierres en direction des forces d’occupation.

Plus de dix Palestiniens ont subit une forte inhalation de gaz lacrymogène alors qu’un jeune était blessé avec une balle en acier revêtue de caoutchouc, selon des témoins.

Parmi ceux qui ont subi une inhalation de gaz lacrymogène se trouvait un père de trois prisonniers, Hajj Ihsan Adili Abu Waddah. Le secrétaire du mouvement du Fatah à Nablus, le Jihad Ramadan, a été blessé avec une grenade étourdissante à la jambe.

Le Croissant-Rouge palestinien a déclaré que 20 Palestiniens souffraient d’inhalation de gaz lacrymogène.

Dans la ville d’al-Naqura, des affrontements ont éclaté après les prières du vendredi, et des sources médicales ont indiqué à Ma’an que plusieurs Palestiniens avaient souffert d’inhalation de gaz lacrymogène.

Plusieurs arbres du village ont été incendiés par des grenades à gaz lacrymogènes et des grenades étourdissantes tirées par des soldats israéliens.

Le Croissant-Rouge palestinien a déclaré que 10 Palestiniens ont souffert d’inhalation de gaz lacrymogène pendant les affrontements.

Dans le village d’Awarta, dans le sud de Naplouse, des dizaines de Palestiniens ont participé aux prières du vendredi près de la base militaire israélienne de Huilla.

Des soldats israéliens ont tiré des dizaines de bombes à gaz lacrymogènes contre des Palestiniens après les prières. Aucun blessé n’a été signalé.

Dans la région de New Askar près de Naplouse, à côté du camp de réfugiés d’Askar, un Palestinien a subi des inhalations de gaz lacrymogènes pendant les affrontements, selon le Croissant-Rouge palestinien.

District d’Hebron

Les forces israéliennes ont ouvert le feu sur une tente de solidarité dans le camp de réfugiés d’Al-Arrub dans le nord d’Hébron, ce qui a provoqué des affrontements entre les habitants et les forces armées d’occupation.

Photo : MaanImages

Photo : MaanImages

Des témoins ont dit à Ma’an que des soldats israéliens ont attaqué le centre du camp. Des jeunes palestiniens ont alors jeté des pierres sur les soldats israéliens qui tiraient des gaz lacrymogènes, ce qui a amené plusieurs des jeunes manifestants à souffrir d’étouffement.

Dans le village de Beit Ummar au nord d’Hébron, les forces israéliennes ont blessé deux Palestiniens par des tirs à balles réelles et un autre par balle de caoutchouc, après que les affrontements aient éclaté au milieu d’une marche de solidarité dans le village. Cinq Palestiniens souffraient également d’inhalations de gaz lacrymogènes, selon le Croissant-Rouge palestinien.

Cependant, des témoins ont déclaré que six Palestiniens avaient été blessés avec des balles recouvertes de caoutchouc, l’un a été blessé par un tir à balle réelle dans la poitrine et deux ont été blessés avec des balles explosives aux jambes. Ils ont été transférés à l’hôpital d’Hébron.

La marche de solidarité a été lancée dans le village après les prières du vendredi et s’est dirigée vers l’entrée du village où les forces israéliennes d’occupation étaient stationnées.

Selon des témoins, des soldats israéliens ont investi les toits de 10 maisons palestiniennes dans le village et les ont transformées en postes militaires temporaires. Les témoins ont déclaré que les soldats ont tiré des balles explosives, des balles recouvertes de caoutchouc et des munitions en direction des Palestiniens.

Les forces israéliennes ont également projeté des eaux des égouts en direction des Palestiniens avant de se retirer du village deux heures après le début des affrontements, selon les témoins.

Pendant ce temps, des forces israéliennes déguisées en civils palestiniens kidnappaient violemment cinq Palestiniens près de l’hôpital d’Hébron lors des affrontements qui ont éclaté aux abords de l’hôpital, selon des témoins.

Des témoins ont dit également à Ma’an que des affrontements avaient éclaté dans la région de Bam al-Zawiya et ont atteint la zone de l’hôpital d’Hébron.

Des soldats israéliens ont également tiré une grenade dans l’hôpital, ce qui a provoqué l’éclatement de la porte vitrée de la section d’urgence, a-t-il ajouté.

District de Qalqiliya

Dans le sud de la ville de Qalqiliya, située au nord de la Cisjordanie, des affrontements ont éclaté près d’un point de contrôle militaire israélien.

Photo : MaanImages

Photo : MaanImages

Le Croissant-Rouge palestinien a signalé que deux Palestiniens souffraient d’inhalation de gaz lacrymogène près du barrage militaire.

Des affrontements ont également éclaté entre les forces israéliennes d’occupation et les habitants palestiniens dans le village de Kafr Qaddum, dans la région de Qalqiliya.

Selon le Croissant-Rouge palestinien, deux Palestiniens ont été blessés dans le village avec des balles recouvertes de caoutchouc tirées par les forces israéliennes.

District de Salfit

Le ministère palestinien de la Santé a déclaré que trois Palestiniens sont arrivés à l’hôpital de Salfit, l’un d’entre eux ayant été blessé avec une balle réelle au genou, un autre avec une balle réelle au pied, tandis qu’un autre Palestinien a été frappé avec une grenade de gaz lacrymogène à la tête et a été signalé comme étant dans un état stable.

28 avril 2017 – Ma’an News – Traduction : Chronique de Palestine

image_pdfimage_print
Posté par le samedi 29 avril 2017 . inséré dans Articles, Prisonniers, Slider . Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0 . Les commentaires et les pings sont actuellement fermés.
Support Palestine Chronicle
Soutenez Chronique de Palestine
Nous apprécions grandement votre soutien. The Palestine Chronicle (version française : Chronique de Palestine) est une organisation sans but lucratif 501(c)3 (code fédéral des impôts américain).
Subscribe to Newsletter
Entrez votre adresse email pour vous inscrire à notre liste de diffusion.
Email:

Résistant en Palestine

Résistant en Palestine – Une histoire vraie de Gaza

La deuxième Intifada palestinienne

La deuxième Intifada palestinienne

« Retours sur une saison à Gaza » – Aux éditions Scribest

« Retours sur une saison à Gaza » – Aux éditions Scribest

Palestine : Plus d’un siècle de dépossession

 Palestine : Plus d’un siècle de dépossession

Palestine : Plus d’un siècle de dépossession

Le chemin de la Cour – Les dirigeants israéliens devant la Cour Pénale Internationale

Le chemin de la Cour – Les dirigeants israéliens devant la Cour Pénale Internationale
Disclaimer RSS Feed Contact us Donation Popup
© Copyright 1999-2017 PalestineChronicle.com. All rights reserved
Powered By MediaSeniors