Muataz Hussein Hilal Bani Shamsa, 23 ans, assassiné par un colon israélien

vendredi 19 mai 2017 / 4h:33
Photo : MaanImages
Le jeune Mutaz Hussien Hilal Bani Shamsa, âgéde 23 ans, assassiné par un colon israélien - Photo : MaanImages
Ma’an NewsUn colon israélien tue un jeune Palestinien après avoir ouvert le feu sur une manifestation de de solidarité avec les grévistes de la faim à Naplouse.

Un Palestinien a été tué et un autre a été blessé après qu’un colons israélien soit sorti de sa voiture et ait ouvert le feu sur un groupe de manifestants palestiniens près du village de Huwwara dans le district du nord de la Cisjordanie occupée, à Naplouse, ce jeudi après-midi.

Le ministère palestinien de la Santé a confirmé que Muataz Hussein Hilal Bani Shamsa, âgé de 23 ans et originaire du village de Beita près de Naplouse, a succombé à ses blessures peu de temps après avoir été touché par balles lors des affrontements qui ont éclaté après une marche de soutien aux prisonniers palestiniens grévistes de la faim.

La manifestation se déroulait dans la rue principale près de Huwaara, partagée par les habitants palestiniens et les colons israéliens illégaux, lesquels résident en Cisjordanie en violation du droit international.

Des témoins ont déclaré à Ma’an qu’un colon israélien a ouvert le feu sur la foule des manifestants palestiniens, touchant Shamsa à la tête et le tuant.

Le journaliste palestinien Majdi Eshtayya, qui selon le quotidien israélien Haaretz est un photographe de l’Associated Press, a également été blessé par les balles tirées par le colon et a été transféré à l’hôpital Rafidiya où les médecins ont décrit ses blessures comme modérées.

Le responsable des services d’urgence du Croissant-Rouge palestinien, Ahmad Jibreel, a confirmé à Ma’an qu’un colon israélien est sorti de son véhicule et a ouvert le feu sur les Palestiniens « de façon indiscriminée », notant que le colon avait ouvert le feu en direct sur les manifestants, en même temps que des affrontements avaient lieu avec les forces israéliennes d’occupation qui tiraient des grenades lacrymogènes vers les manifestants.

Jibreel a ajouté que le colon avait percuté une ambulance du Croissant-Rouge avec sa voiture après les tirs, alors que l’ambulance se rendait vers l’endroit où Shamsa avait été abattu. Le colon a renversé trois Palestiniens avec son véhicule, a déclaré Jibreel, ajoutant que les trois Palestiniens avaient subi des blessures mineures.

Shamsa est le 23ème Palestinien à être assassiné par les forces d’occupation et les colons israéliens depuis le début de 2017. Sept Israéliens ont été tués par des Palestiniens durant la même période.

Mercredi, un colon israélien a ouvert le feu sur groupe de militants palestiniens à Ramallah qui avaient fermé une section d’une autoroute pour exprimer leur soutien à la grève de la faim de masse en cours, qui est entrée à son 32ème jour jeudi.

Ibrahim Rasem Hamed, âgé de 19 ans, a été blessé par les tirs et a subi des blessures modérées, selon Haaretz.

Après les tirs mortels de ce jeudi à Huwwara, le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Nickolay Mladenov a publié une déclaration, disant qu’il condamnait l’attaque et que « cet incident déplorable devait faire l’objet d’une enquête rapide et approfondie et que tous les suspects impliqués devaient être poursuivis. »

Malgré l’appel de Mladenov à une enquête rapide sur ces tirs, des militants palestiniens et des groupes de défense des droits de l’homme accusent depuis longtemps Israël de favoriser une « culture d’impunité » pour les colons israéliens et les soldats qui commettent des actes de violence contre des Palestiniens.

En mars, l’ONG israélienne Yesh Din a révélé que les autorités israéliennes ont présenté des actes d’accusation dans seulement 8,2% des cas où des colons israéliens ont commis des crimes contre de Palestiniens en Cisjordanie occupée au cours des trois dernières années.

Entre 500 000 et 600 000 Israéliens vivent dans des colonies juives en Jérusalem-Est occupée et en Cisjordanie, en violation du droit international, des annonces d’expansion des colonies plus tôt cette année suscitant la condamnation de la communauté internationale.

Selon le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), 107 cas d’attaques par des colons ont été signalés en 2016 contre des Palestiniens et leurs propriétés en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.

18 mai 2017 – Ma’an News – Traduction : Chronique de Palestine

image_pdfimage_print
Posté par le vendredi 19 mai 2017 . inséré dans Articles, Slider . Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0 . Les commentaires et les pings sont actuellement fermés.
Support Palestine Chronicle
Soutenez Chronique de Palestine
Nous apprécions grandement votre soutien. The Palestine Chronicle (version française : Chronique de Palestine) est une organisation sans but lucratif 501(c)3 (code fédéral des impôts américain).
Subscribe to Newsletter
Entrez votre adresse email pour vous inscrire à notre liste de diffusion.
Email:

Résistant en Palestine

Résistant en Palestine – Une histoire vraie de Gaza

La deuxième Intifada palestinienne

La deuxième Intifada palestinienne

« Retours sur une saison à Gaza » – Aux éditions Scribest

« Retours sur une saison à Gaza » – Aux éditions Scribest

Palestine : Plus d’un siècle de dépossession

 Palestine : Plus d’un siècle de dépossession

Palestine : Plus d’un siècle de dépossession

Le chemin de la Cour – Les dirigeants israéliens devant la Cour Pénale Internationale

Le chemin de la Cour – Les dirigeants israéliens devant la Cour Pénale Internationale
Disclaimer RSS Feed Contact us Donation Popup
© Copyright 1999-2017 PalestineChronicle.com. All rights reserved
Powered By MediaSeniors