Au mois d’octobre, Israël a kidnappé 483 Palestiniens

jeudi 9 novembre 2017 / 6h:43
Violence forces israéliennes d'occupation
Des soldats israéliens kidnappent et maltraitent un jeune Palestinien, à la suite d'une manifestation contre l'occupation et en appui des prisonniers palestiniens, dans la ville de Hébron en Cisjordanie, le 1er mars 2013 - Photo : ActiveStills
AddameerSelon un rapport conjoint publié par le Club des Prisonniers de Palestine, le Centre Mayzan pour les droits de l’homme et Addameer, 483 Palestiniens ont été enlevés par les autorités d’occupation au mois d’octobre.

Parmi ces 483, 125 étaient des enfants et 8 étaient des femmes.

Par région: 137 personnes ont été arrêtées à Jérusalem, 80 dans la région d’Hébron, 20 dans la région de Naplouse, 52 dans la région de Ramallah et al Bireh, 28 à Qalqiliya, 82 à Jénine, 32 à Bethléem, 15 à Tubas, 7 à Salfeet. 15 à Tulkurm, 8 à Jéricho et 7 à Gaza.

En ce qui concerne la détention administrative, le processus par lequel une personne est emprisonnée pour une durée potentiellement infinie sans accusation ni procès, l’occupant a émis un total de 86 ordres. Trente cinq de ces ordres étaient nouveaux, tandis que les autres étaient des renouvellements pour des prisonniers déjà en détention.

Sur le nombre total de prisonniers dans les prisons israéliennes, 59 sont des femmes et, sur ces 59, 11 sont des mineures.

Alors que ce chiffre du mois d’octobre est inférieur à celui de juillet qui était de 880 au milieu du soulèvement populaire à Jérusalem, le chiffre reste encore élevé compte tenu du climat actuel.

Les attaques contre les soldats ou les colons en Cisjordanie ont fortement diminué, phénomène sensible depuis cette période l’année dernière. Les autorités d’occupation prétendent que c’est à cause de la multiplication des arrestations qu’elles ont diminué, mais une telle logique est simplement un prétexte pour justifier la poursuite de la répression du peuple palestinien.

Ces arrestations concernent moins la sécurité et plus la volonté d’étouffer toute une population. Elles visent à maintenir une population dans la soumission en Cisjordanie et à Gaza, tandis que les forces d’occupation poursuivent leur vol des terres palestiniennes et leur répression violente de la quête palestinienne pour l’autodétermination et la dignité.

8 novembre 2017 – Addameer – Traduction : Chronique de Palestine

image_pdfimage_print
Posté par le jeudi 9 novembre 2017 . inséré dans Articles, Prisonniers, Slider . Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0 . Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

Leave a Comment

Please insert the correct number.

Support Palestine Chronicle
Soutenez Chronique de Palestine
Nous apprécions grandement votre soutien. The Palestine Chronicle (version française : Chronique de Palestine) est une organisation sans but lucratif 501(c)3 (code fédéral des impôts américain).
Subscribe to Newsletter
Entrez votre adresse email pour vous inscrire à notre liste de diffusion.
Email:

The Last Earth: A Palestinian Story

The Last Earth: A Palestinian Story

The Last Earth: A Palestinian Story

Résistant en Palestine

Résistant en Palestine – Une histoire vraie de Gaza

La deuxième Intifada palestinienne

La deuxième Intifada palestinienne

Derrière les fronts

Derrière les fronts

« Retours sur une saison à Gaza » – Aux éditions Scribest

« Retours sur une saison à Gaza » – Aux éditions Scribest
Disclaimer RSS Feed Contact us Donation Popup
© Copyright 1999-2017 PalestineChronicle.com. All rights reserved
Powered By MediaSeniors