Abu Musaed et Ali Omar Kino, âgés de 16 ans, assassinés par les troupes israéliennes d’occupation

Ali Omar Kino - Photo : Ma'an News
Ali Omar Kino - Photo : Ma'an News
Ma’an NewsDeux adolescents palestiniens ont été abattus par les forces israéliennes d’occupation, tandis que trois autres ont été blessés lors d’affrontements vendredi dans la bande de Gaza assiégée et en Cisjordanie occupée.

Dans la bande de Gaza, des dizaines de jeunes palestiniens se sont rendus à la barrière de séparation avec Israël, à l’est du camp de réfugiés al-Bureij dans le centre de Gaza, pour protester contre la reconnaissance par le président Donald Trump de Jérusalem comme capitale d’Israël.

Les forces israéliennes ont ouvert le feu sur les manifestants, qui ont lancé des pierres vers la barrière, à des dizaines de mètres des forces israéliennes d’occupation.

Le porte-parole du ministère de la Santé de Gaza, Ashraf al-Qidra, a déclaré qu’Amir Abd al-Hamid Abu Musaed, âgé de 16 ans, avait été abattu d’une balle tirée dans la poitrine.

Deux autres Palestiniens ont été blessés et transférés à l’hôpital Shuhada al-Aqsa à Deir al-Balah en même temps que Abu Musaed.

Amir Abu Musaed - Photo : Ma'an News
Amir Abu Musaed – Photo : Ma’an News

Un autre adolescent palestinien, Ali Omar Kino, âgé également de 16 ans, a été déclaré mort peu de temps après son arrivée à l’hôpital de Naplouse, après avoir été abattu par les forces israéliennes d’occupation lors des affrontements dans les villages de Tel et Irak-Burin au sud de Naplouse.

Kino a été abattu d’une balle dans la tête, apparemment par un sniper israélien.

Les autorités locales ont déclaré à Ma’an que des affrontements avaient éclaté à un checkpoint volant établi par les forces israéliennes d’occupation à l’ouest d’Irak-Burin, suite à une vague de répression et à des bouclages israéliens dans la région après la mort d’un colon israélien.

Abu Musaed et Kino sont les troisièmes Palestiniens à avoir été assassinés par les Israéliens depuis le début de l’année.

Leur assassinat a eu lieu une semaine après que les forces israéliennes eurent abattu et tué Musaab al-Tamimi, un Palestinien de 16 ans, dans le village de Deir Nitham dans la région de Ramallah.

Les forces israéliennes d’occupation ont longtemps été critiquées pour l’utilisation d’une force excessive contre des manifestants palestiniens qui ne représentaient pas une menace grave pour les soldats au moment où ils ont été tués, et qui auraient pu être contrôlés ou détenus de manière non mortelle.

12 janvier 2018 – Ma’an News – Traduction : Chronique de Palestine

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*