Yasser Thiyab Hamduna, prisonnier palestinien tué par la négligence médicale

lundi 26 septembre 2016 / 7h:51
Yasser Thiyab Hamduna
Yasser Thiyab Hamduna - Photo : MaanImages
Ma’an News – Les prisonniers palestiniens détenus par Israël ont annoncé une grève de la faim de trois jours en signe de protestation et de deuil après qu’un nouveau détenu soit mort en détention dans les prisons israéliennes ce dimanche matin, suite à une attaque cérébrale et à la négligence médicale.

Les habitants du village de Yaabad dans le district de Jénine en Cisjordanie occupée, ont déclaré que Yasser Thiyab Hamduna, un Palestinien âgé de 41 ans, originaire du village, est décédé d’un accident vasculaire cérébral dimanche dans la prison israélienne de Ramon.

Le porte-parole du service israélien des prisons (IPS), Assaf Librati, a confirmé à Ma’an qu’un prisonnier palestinien incarcéré à Ramon avait eu une « crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral », et qu’il a été déclaré mort par des médecins à environ 08h30 ce dimanche.

Battu par les gardiens de prison, resté sans soins pendant des années

Des sources locales à Yaabad ont dit que Hamduna, qui purgeait une peine de prison de 14 ans, avait souffert d’un certain nombre de problèmes de santé, y compris des difficultés respiratoires, des problèmes cardiaques et des douleurs à l’oreille.

Il avait été sévèrement battu par des gardiens de prison en 2003, et avait depuis été emmené un certain nombre de fois à la clinique de la prison d’Al-Ramla après que sa santé se soit détériorée.

Le responsable du Comité palestinien des Affaires des Prisonniers, Issa Qaraqe, a déclaré dimanche que Israël portait l’entière responsabilité de la mort de Hamduna, appelant à une enquête internationale sur les crimes israéliens contre les prisonniers palestiniens.

« Ceci est un nouveau crime à ajouter aux nombreux crimes israéliens commis contre les prisonniers palestiniens, » a-t-il dit, précisant que 55 prisonniers palestiniens étaient morts dans les prisons israéliennes depuis 1967 en raison de la négligence médicale.

Qaraqe a déclaré que le comité prendrait en charge toutes les procédures nécessaires pour obtenir le retour du corps de Hamduna afin que les autorités palestiniennes puissent procéder à une autopsie.

La négligence médical est une politique israélienne délibérée

Dans le même temps, Riyad al-Ashqar, porte-parole du Centre d’Études pour les Prisonniers Palestiniens, a accusé les autorités israéliennes de négliger délibérément les besoins médicaux des prisonniers, ce qui équivaut à de la torture, afin de faire pression sur eux.

La Société du Prisonnier Palestinien (PPS) a rapporté que les prisonniers ont commencé à scander « Dieu est grand » en apprenant le décès de Hamduna.

Le Comité des Affaires des prisonniers a rapporté dimanche après-midi que les forces de l’IPS avaient attaqué un certain nombre de sections dans la prison de Nafha et agressé des prisonniers à la suite d’une manifestation par les détenus en réaction à la mort de Hamduna.

Selon le PPS, en raison de la négligence médicale dans les prisons israélienens, un total de 208 Palestiniens sont morts en détention depuis 1967, avec huit autres qui sont décédés peu de temps après avoir été libérés.

Les autorités pénitentiaires israéliennes sont régulièrement l’objet de critiques pour leur négligence médicale des Palestiniens détenus. Selon le groupe Addameer, une « politique délibérée de négligence » des droits des prisonniers a été imposée par les autorités pénitentiaires israéliennes, « qui nient leur responsabilité dans la fournitures de soins de santé appropriés et d’examens médicaux périodiques pour les prisonniers et les détenus. »

Un millier de prisonniers palestiniens sont en mauvaise santé

En août, un certain nombre d’organisations de défense des droits palestiniens ont créé un comité chargé de suivre les cas des Palestiniens en mauvaise santé détenus dans les prisons israéliennes.

Les responsables des organisations ont déclaré que plus de 700 prisonniers palestiniens souffraient en raison d’un mauvais accès aux soins médicaux, et 150 d’entre eux seraient dans des conditions de santé graves nécessitant une « intervention médicale immédiate. »

Pour sa part, Centre d’Études pour les Prisonniers Palestiniens avait précédemment estimé que quelque 1000 Palestiniens malades étaient incarcérés dans les prisons israéliennes.

25 septembre 2016 – Ma’an News – Traduction : Chronique de Palestine

image_pdfimage_print
Posté par le lundi 26 septembre 2016 . inséré dans Articles, Prisonniers, Slider . Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0 . Les commentaires et les pings sont actuellement fermés.
Support Palestine Chronicle
Soutenez Chronique de Palestine
Nous apprécions grandement votre soutien. The Palestine Chronicle (version française : Chronique de Palestine) est une organisation sans but lucratif 501(c)3 (code fédéral des impôts américain).
Subscribe to Newsletter
Entrez votre adresse email pour vous inscrire à notre liste de diffusion.
Email:

Résistant en Palestine

Résistant en Palestine – Une histoire vraie de Gaza

La deuxième Intifada palestinienne

La deuxième Intifada palestinienne

« Retours sur une saison à Gaza » – Aux éditions Scribest

« Retours sur une saison à Gaza » – Aux éditions Scribest

Palestine : Plus d’un siècle de dépossession

 Palestine : Plus d’un siècle de dépossession

Palestine : Plus d’un siècle de dépossession

Le chemin de la Cour – Les dirigeants israéliens devant la Cour Pénale Internationale

Le chemin de la Cour – Les dirigeants israéliens devant la Cour Pénale Internationale
Disclaimer RSS Feed Contact us Donation Popup
© Copyright 1999-2017 PalestineChronicle.com. All rights reserved
Powered By MediaSeniors